En plein boom du RGPD, ce ne sont pas moins de 62 associations qui ont décidé d’attaquer les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) pour leur rétention de données.

Il s’appuie sur le fait que la Cour de justice européenne a déjà jugé illégal en 2014 les pays dont les FAI gardent les données de leurs utilisateurs plus d’un an. 17 pays sont concernés par cette pratique dont la France et il n’est pas impossible que cette dernière décide de faire sourde oreille à nouveau d’où la décision de ces associations à attaqué directement les FAI.

Cette attaque en justice est effectuée via une lettre ouverte que vous pouvez retrouver ici.