A notez tout d’abord que si vous utilisez un disque dur SSD, la défragmentation est inutile, voire même dangereuse ! Elle raccourcit la durée de vie de votre disque.

En supposant que vous avez un disque dur dit « classique » (entendez, qui n’est pas SSD) vous n’avez pas besoin de défragmenter parce que Windows le fera pour vous lorsque votre système est inactif. (En supposant que vous n’êtes plus sous Windows XP)

Vous pouvez vérifier les paramètres de défragmentation en ouvrant votre menu Windows et en tapant « Défragmenter et optimiser les lecteurs ». Vous aurez alors des informations sur l’état de vos disques et sur les paramètres associés.

De plus, à moins que vous n’utilisiez un ordinateur de la préhistoire, le gain de performances effectué par une défragmentation n’est plus visible à l’œil nu.

La défragmentation est donc une légende tenace puisqu’elle était souvent le remède miracle pour les ordinateurs lents … en 2005. Cela permet à certains logiciels d’optimisation ou de nettoyage comme Ccleaner d’avoir une option supplémentaire en proposant leur propre outil de défragmentation, mais c’est bien pour cette raison que leurs services de défragmentation n’ont pas subi une VRAIE mise à jour depuis plusieurs années.